Inspiré du Teaser Tuesdays de MizB, Lady K. de L'antre des Livres nous propose un rendez-vous hebdomadaire que je trouve bien sympa : L'extrait qui fait envie. Le principe est de poster une fois par semaine (ou plus, ou moins selon vos envies) un extrait de quelques lignes, tiré de votre lecture actuelle ou d'un livre que vous souhaitez faire découvrir. Pour plus d'informations, cliquez ici !


J'aime beaucoup ce rendez-vous découvert chez ma twitcops et partenaire loraah 



Barrons est à l'honneur cette semaine après la (re)lecture du T4 des Chroniques de McKayla Lane de Karen Marie Moning, une de mes sagas favorites :-) 
Attention aux spoilers pour ceux qui n'ont pas lu les premiers tomes !!!

" Plus tard, alors que je me laisse dériver, tel un ballon, dans cet espace libre et joyeux qu’est le ciel au crépuscule avant les rêves, je l’entends prendre une profonde inspiration, comme pour parler.
Pousser un soupir. Proférer des jurons. Inspirer de nouveau, et puis ne rien dire.
Dans un grommellement, il roue l’oreiller de coups. Il est déchiré, cet homme étrange. Comme s’il voulait parler et se taire à la fois. Finalement, il demande d’une voix tendue :
— Que portais-tu pour le bal de fin d’année de ta promotion, Mac ?
— Une robe rose, marmonné-je. Tiffany avait acheté la même. Ça m’a bousillé ma soirée. Mes escarpins venaient de chez Betsey Johnson, les siens de Stuart Weitzmann. Les miens étaient mieux.
Je ris. C’est la voix d’une personne que je n’identifie pas, jeune et insouciante. C’est le rire d’une femme qui ignore ce qu’est la souffrance. Qui ne l’a jamais su. J’aimerais la connaître.
Il me caresse le visage.
Il y a quelque chose de différent dans son geste. J’ai l’impression qu’il me dit au revoir et je traverse un moment de panique. Puis le ciel de mes rêves s’assombrit et la lune du sommeil se lève à l’horizon.
— Ne me quitte pas.
Je m’agite entre les draps.
— Je ne m’en vais pas, Mac.
Puis je sais que je rêve, car les songes sont le royaume de l’absurde, et ce qu’il me dit est plus qu’absurde.
— C’est toi qui me quittes, ma poupée arc-en-ciel "



Partager cet Article:

Facebook Twitter

Blogger
| edit post
Réactions :